top of page
Open Site Navigation

LE CORBUSIER : UNE FIGURE EMBLÉMATIQUE DE L'ARCHITECTURE MODERNE


Le Corbusier
Le Corbusier, figure emblématique de l'architecture moderne
 

Charles-Édouard Jeanneret, connu sous le nom "Le Corbusier", né le 6 octobre 1887 à La Chaux-de-Fonds en Suisse et mort le 27 août 1965 à Roquebrune-Cap-Martin en France, était un architecte, designer, urbaniste et théoricien de l'architecture d'origine suisse naturalisé français. Il est considéré comme l'un des plus importants architectes du XXe siècle et l'un des chefs de file de la tendance moderne dans l'architecture.


 

Son parcours


En 1900, il entame une formation de graveur-ciseleur à l'école d'art de La Chaux-de-Fonds dans le canton de Neuchâtel en Suisse, suivant les traces de son père. L'élève-artisan réalise sa première gravure sur un boitier de montre — conservé au musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds — à quinze ans, obtenant une première récompense à l'exposition des arts décoratifs de Turin en 1902. Mais l'évolution catastrophique de sa vue et un artisanat en crise dont Charles-Edouard déteste la répétitivité et le manque de créativité ne lui permettent plus d'envisager la poursuite de cette formation, encore moins d'espérer faire carrière. Charles-Édouard désire alors devenir artiste peintre mais Charles L'Eplattenier, directeur de cette école, le dirige plutôt vers l'architecture et la décoration en 1904.


École d'art de La Chaux-de-Fonds
École d'art de La Chaux-de-Fonds
 

Il l'invite avec deux autres élèves à participer à la réalisation d'une maison sous l'égide de l'architecte Chapallaz, en particulier la décoration de sa première villa. Le Corbusier a alors 17 ans.


Dans cette villa, il exprime un courant architectural régionaliste jurassien, le style sapin, en reprenant le stéréotype du chalet, avec des traits classiques comme le fronton, et des détails qui préfigurent son futur style, notamment la simplicité des ornements qui reprennent des formes naturelles mais les ramènent à une stricte synthèse géométrique.


Villa Fallet
Villa Fallet
 

En tant qu'architecte, Le Corbusier a développé sa propre approche de l'architecture moderne, qu'il a appelé la "machine à habiter". Il a proposé l'utilisation de matériaux industriels tels que le béton et l'acier pour construire des bâtiments fonctionnels, aériens et lumineux, qui se concentraient sur la création d'espaces intérieurs confortables et pratiques pour les résidents. Il a également défendu l'idée de "villes radieuses" qui combinaient des logements avec des espaces verts et des installations communautaires pour améliorer la qualité de vie des citoyens.


Le Corbusier considérait que la construction devait allier mise en œuvre rigoureuse et mise à l'épreuve d'idées architecturales. Il ne se limitait pas aux volumes et formes mathématiques, mais incluait également la façon d'habiter, le mobilier et l'agencement des espaces, ainsi que le cadre de vie urbain et paysager dans son ensemble. Il a mené une réflexion théorique sur l'urbanisme, avec des projets qui ont souvent suscité des polémiques, comme le Plan Voisin de 1925, qui proposait de ré-urbaniser Paris en détruisant les habitations du centre pour y construire des gratte-ciel entourés d'autoroutes.

Le Plan Voisin, Le corbusier
Le Plan Voisin, Le Corbusier
 

Comme de nombreux architectes contemporains, Le Corbusier a été mis au défi par la conception de meubles. Au début des années 1920, il a donc entamé des relations avec les fournisseurs de mobilier. En 1925, il n'était pas satisfait du mobilier commercial qu'il pouvait exposer au Pavillon de l'Esprit Nouveau, où il présentait des chaises Thonet 209 et des tables et meubles casiers à piétement d'acier.


Il a alors entrepris une recherche sur les matières et les formes de base les plus sobres et économiques en collaboration avec la maison Thonet. Il a participé à la réalisation de la cité du Weissenhof, conçue en 1926 et construite en 1927 sous l'égide du Deutscher Werkbund, près de Stuttgart. L'un de ses deux pavillons était aménagé de manière minimaliste avec des casiers intégrés dans des pièces desservies par un couloir.

Cité du Weissenhof
Cité du Weissenhof
 

En 1927, il a embauché Charlotte Perriand, qui avait été remarquée au Salon d'automne de la même année, pour réaliser l'aménagement intérieur et l'ameublement global des villas La Roche et Church en 1928. Ces projets, exposés sous le nom d'Équipement intérieur d'une habitation au Salon d'Automne de 1929, incluaient la fameuse « Chaise longue à réglage continu », le « Fauteuil à dossier basculant LC1 », le « Fauteuil pivotant », le « Fauteuil Grand Confort » (jamais édité avant 1958) et ses variantes, la « Table extensible » en tube d'acier et verre, la « Table à piétement ovoïde LC 6 », ainsi que des meubles casiers qui s'inscrivaient dans le style international des années 1930. Bien que son trio avec Charlotte Perriand et Jean Prouvé ait été en pointe pour la fabrication industrielle, il faudra attendre 1965 pour que l'industriel italien Cassina produise en série limitée certaines de leurs œuvres.


 

Ses réalisations iconiques :


La Chaise LC4 :

Chaise LC4, projet Octant Design Studio
Chaise LC4, projet Octant Design Studio

Cette chaise longue en acier tubulaire et en cuir a été conçue par Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1928. Elle a été conçue pour offrir un maximum de confort et de relaxation, avec un repose-tête réglable et un support pour les jambes. La chaise LC4 est considérée comme un classique du design moderne et est encore produite aujourd'hui par la maison Cassina.


 

Le Canapé LC2 :


Canapé LC2, showroom Octant Design
Canapé LC2, showroom Octant Design

Ce canapé a également été conçu par Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret en 1928. Il est conçu pour offrir un confort optimal, avec des coussins rembourrés pour le siège et le dos. Il est également considéré comme un classique du design moderne.


 

La Cité Radieuse à Marseille


Photo de La Cité Radieuse de Marseille
La Cité Radieuse de Marseille

Ce bâtiment, également connu sous le nom de "Unité d'habitation", a été conçu par Le Corbusier en 1945. Il est considéré comme l'un des exemples les plus importants de l'architecture moderne de l'après-guerre. Il comprend 337 appartements, des espaces verts, des commerces, des salles de sport, une piscine et un toit-terrasse. Il a été construit pour offrir des logements abordables et de qualité pour les personnes ayant des revenus modestes. Il est encore habité aujourd'hui et est considéré comme un exemple majeur de l'architecture moderne.


 

Le Couvent de La Tourette


Le Couvente de la Tourette, Le Corbusier
Le Couvent de la Tourette

Ce bâtiment religieux a été conçu par Le Corbusier en 1956. Il est situé dans les montagnes de l'Isère en France et est considéré comme l'un des exemples les plus importants de l'architecture religieuse moderne. Il est construit en béton brut et comprend des chambres pour les moines, une salle de prière, une bibliothèque, une salle de réunion et un jardin. Il est considéré comme un exemple de la façon dont Le Corbusier a réussi à combiner des formes architecturales modernes avec des fonctionnalités religieuses.

9 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page