Open Site Navigation

ACHILLE CASTIGLIONI, PIONNIER DU DESIGN INDUSTRIEL ITALIEN


Photo d'Achille Castiglioni assis au bureau de son atelier à Milan
Achille Castiglioni dans son Atelier à Milan

La lampe Snoopy, le tabouret Mezzadro … Vous savez certainement qui se trouve derrière ces créations !


À l’occasion de son 104ème anniversaire, Octant Design Studio vous propose de découvrir le portrait de celui qui a révolutionné le design industriel en Italie, Achille Castiglioni.


Les éléments qui font sa renommée ? Ses meubles directement inspirés des objets du quotidien remplis d’humour et détournés de leur fonction usuelle.


De sa participation à des projets architecturaux à la conception de mobilier, plongez dans l’histoire du célèbre designer !



 


Son parcours


Né le 16 Février 1918 à Milan en Italie, il se passionne très vite pour le design, ayant un père sculpteur et deux frères ainés eux aussi devenus designers.


Après avoir obtenu son diplôme à l’École Polytechnique de Milan en 1944, il rejoint ses frères Livio et Pier Giacomo dans leur atelier.


C’est alors qu’il débute sa carrière de designer avec divers projets d’urbanisme, d’architecture, ainsi que de création d’objets pour de grands éditeurs italiens et d’aménagements d’expositions telles que la Triennale de Milan.


En 1952, Livio quitte l’atelier, laissant ses deux frères collaborer pour d’autres réalisations, avant le décès de Pier Giacomo en 1968. C’est après des années de collaboration fructueuse qu’Achille Castiglioni poursuit seul son travail dans le design de meubles.


Il partagera en parallèle ses connaissances et son savoir-faire en design industriel auprès des étudiants de l’Ecole polytechnique de Turin et de Milan pendant treize années.



« Une constante réinvention du design industriel »


À l’origine de plus de 150 créations, dont la plupart ont été conçues en trio avec ses frères Livio et Pier Giacomo, le design industriel a toujours été une évidence pour Achille Castiglioni.


C’est une des raisons pour lesquelles il a participé à la fondation de l’ADI, l’Association pour le Design Industriel, en 1956.



Il incarnait « l’expressionnisme rationnel » à l’état pur.


Depuis son plus jeune âge, il a été attentif aux objets qui l’entouraient. Petit à petit, il s’est amusé à mettre de côté leur forme et leur utilité traditionnelle au profit de revisites à la fonctionnalité totalement différente. En restant rationnel, il privilégie l’aspect sculptural et inventif par une touche humoristique, à travers une approche minimaliste.


Une vision définitivement « less is more » où chaque objet aux lignes épurées répond à sa fonction et où tout est une question d’équilibre entre formes et matériaux.



 


Des réalisations iconiques


Pour que puissiez comprendre son approche de la « technique avant le style », nous vous proposons une revue des ses pièces les plus mythiques dans le monde du design.


Au cours de sa carrière, il a présenté ses créations au grand public pour les plus grandes marques : Flos, Zanotta, Kartell, Knoll et bien d’autres !


Vous reconnaitrez parmi ses créations les plus iconiques la lampe Luminator ainsi que les tabourets Sella et Mezzadro qui ont été plusieurs fois récompensées.


 

Lampadaire Luminator pour Flos (1955)


Luminator est un lampadaire avant-gardiste au design futuriste pour une période marquée par l’après-guerre.


Très minimaliste, il n’est pas pour autant simpliste ! Il s’articule autour d’un long tube métallique qui repose sur un piétement constitué de trois tiges fines. Elle s’intégrera donc à tout type d’intérieur !


Lampadaire Luminator

À retrouver sur l’e-shop de Flos.



 


Tabouret Mezzadro pour Zanotta (1957)


Un incontournable dans les créations des frères Castiglioni !


Avec son style intemporel et décalé, le tabouret Mezzadro rappelle les sièges de tracteur. Son assise en métal est déclinée en plusieurs coloris pour apporter une touche de vivacité à vos espaces.


Initialement conçu pour l’exposition « Formes et couleurs en les maisons d’aujourd’hui » en 1957 à Côme, cette pièce est devenue iconique à tel point qu’on la retrouve dans les collections des plus grands musées : Moma de New York, La Triennale de Milan …



Tabourets Mezzadro

À retrouver sur notre e-shop.


 


Tabouret Sella pour Zanotta (1957)


Si l’originalité devait se trouver dans un tabouret !

Sella se démarque par sa selle de bicyclette de course noire qui contraste avec la tige en acier de couleur rose. La base en fonte a été conçue dans une idée de mobilité, rappelant un vélo en mouvement, mais assure tout de même une assise stable pour plus de confort. De plus, elle s’adapte à une multitude d’environnements !


Grande icône de design à la réputation indiscutable, elle a été exposée dans de nombreux musées depuis sa création.


Tabouret Sella

À retrouver sur notre e-shop.



 


Suspension Viscontea pour Flos (1960)


La particularité de Viscontea se trouve dans le matériau même qui a été utilisé, une fibre de plastique polymère produite aux États-Unis solidifiée dans une membrane flexible en acier blanc. Sa forme qui évoque un cocon apporte douceur et harmonie à tout intérieur.


Suspensions Viscontea

À retrouver sur l’e-shop de Flos.



 


La lampe à poser Taccia pour Flos (1962)


La lampe Taccia est ce que l’on peut appeler une revisite totale du design, où les formes sont retravaillés dans les plus grands détails.


Possédant une modernité naturelle, l’usage contemporain de cette lampe était déjà tout tracé par les deux frères. Elle s’apparente à un projecteur, qui peut avoir sa place aussi bien au sol que sur un meuble.


Sa cloche en verre transparent est orientable pour plus de flexibilité et la base en aluminium strié vient renforcer son style industriel.


Lampe à poser Taccia

À retrouver sur notre e-shop.



 


Lampadaire Arco pour Flos (1962)


Un autre indémodable des frères Castiglioni, aussi artistique de par son allure de sculpture que fonctionnel grâce à sa courbe qui permet d’éclairer à plus de 2 mètres de sa base.

Revisite des réverbères classiques, il associe une base en marbre blanc de Carrare avec une tige en acier réglable en hauteur, ce qui lui permet de se substituer à une suspension.


Et pour la petite anecdote, le lampadaire Arco a fait son apparition dans le James Bond Les Diamants sont éternels !


Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que du mobilier design apparait dans un James Bond... Pour savoir de quelle pièce il s’agit, cliquez ici !


Lampadaire Arco

À retrouver sur notre e-shop.



 


Lampe à poser Snoopy pour Flos (1967)


On ne vous la présente plus, la lampe Snoopy est définitivement la lampe qui vous fera retourner en enfance !


On retrouve là tout l’humour du duo Castiglioni. Inspirée du célèbre personnage de dessin animé Snoopy de Charles Schulz, son design ressemble également à un champignon. Un jeu intéressant entre contrastes et formes.

Composée d’un abat-jour en métal émaillé, la lampe à poser est doté d’une base en marbre blanc identique au lampadaire Arco.


En hommage à son designer disparu en 2002, Flos a proposé une réédition de Snoopy.


Si vous l’avez manquée, nous vous invitons à la découvrir plus en détail dans notre sélection de cadeaux de Noël 2021.


Lampe à poser Snoopy

À retrouver sur notre e-shop.



 


Suspension Parentesi pour Flos 1971


Industriel et minimaliste caractérisent une fois de plus ce modèle dont le concept a été repris de la création du designer italien Pio Manzù.


Largement récompensé par le prix Compasso d’Ori en 1979 et exposé à la prestigieuse collection permanente du MOMA de New York, son design a été habilement pensé.


Le luminaire prend place le long d’un câble métallique, étendu verticalement du plafond au sol. Fixé au plafond par un crochet, il est suspendu jusqu’au sol à l’aide d’un poids pour un maintien optimal.



Lampe Parentesi

À retrouver sur notre e-shop.




C’est un véritable catalogue de créations uniques et singulières que le designer propose ; résolument intemporelles, c’est le moment de vous procurer une de ses pièces pour une touche de Castiglioni à la maison !



 

Autres projets notables et distinctions


Achille Castiglioni n’a pas seulement imaginé des meubles designs. Avant de se lancer pleinement dans son activité, il a en compagnie de son frère Pier Giacomo réalisé de nombreux projets architecturaux.


Il a par exemple participé à la reconstruction de la tour Palazzo della Società per le Belle Arti et de l’Esposizione Permanente à Milan après la guerre.

Il sera également à l’origine de l’Église de San Gabriele Arcangelo à Mater Dei à Milan en 1956 ainsi que de la Casa Castiglioni en 1969.


Palazzo della Società per le Belle Arti et de l’Esposizione Permanente (à Gauche) et la Casa Castiglioni (à droite)


Avant de voir ses œuvres exposées dans des musées, il a lui aussi participé à de nombreuses expositions et projets en Italie comme le celui pour le Pavillon du Design Industriel au Palazzo dell’Arte Bernocchi, X Triennale à Milan en 1954 et « Couleurs et formes dans la maison d’aujourd’hui » à la Villa Olmo à Côme en 1957.


Pavillon du Design Industriel au Palazzo dell’Arte Bernocchi, X Triennale, 1954


Tout au long de sa carrière, il reçoit de nombreuses récompenses en compagnie de son frère. Entre 1955 et 1979, il remporte sept prix Compasso d’Oro, le dernier en 1979 pour la lampe Parentesi.

Il en remporte d’autres à la Triennale : en 1947 une médaille de bronze, en 1951 et 1954 un Grand Prix, en 1957 une médaille d’argent et une médaille d’or, en 1960 une médaille d’or et en 1963 une autre en argent.




Achille Castiglioni s’éteint à l’âge de 84 ans, le 2 Décembre 2002, à la suite d’une chute accidentelle dans son atelier à Milan. Nous célèbreront déjà les 20 ans de sa mort à la fin de l’année, de quoi rendre hommage à une carrière qui lui a été très prometteuse et qui reste dans les mémoires du design.







Aujourd’hui, son travail est exposé à travers le monde entier dans des musées et des galeries ; actuellement, 14 de ses œuvres sont présentes au MOMA de New York. Une belle reconnaissance pour un grand artiste.

27 views0 comments

Recent Posts

See All

© 2021 BY 2 FOR BRANDS.